Tout savoir sur l’audit énergétique RGE

Un audit énergétique permet de détecter les points faibles et les potentiels gains d’énergie dans votre logement. Il vous permet aussi de prendre conscience des facteurs de déperdition et de mise en œuvre des mesures correctrices.

Il existe plusieurs types d’audit énergétiques : le contrôle technique (CTE) qui porte sur la ventilation, la chaudière ou encore l’isolation, l’audit thermique qui vise à analyser l’isolation du bâti principal et le système de production d’énergie thermique (compteur gaz), l’audit électrique qui porte sur les installations électriques existantes (interrupteur, prise…) ou encore l’audit gazier qui couvre les installations existantes liées au chauffage urbain recherche d’un entretien annuel pour une installation classée pour les équipements sanitaires…etc.).

A lire en complément : Quel budget allouer à l'isolation par l'extérieur de sa maison?

L’audit énergétique RGE, pour quel type de logement ?

Un audit énergétique RGE est applicable pour les logements neufs ou anciens, collectifs ou individuels, urbains ou ruraux. Il s’applique aux logements sociaux comme aux logements privés et aux bureaux, commerces et entreprises.

Il existe donc une multitude de cas d’application du certificat d’audit énergétique RGE qui peuvent vous permettre de faire des économies sur votre facture d’énergie !

A voir aussi : Venir en aide aux professionnels du bâtiment

L’audit énergétique RGE : quels sont les différents types d’audits ?

L’audit énergétique RGE est un type d’audit qui permet de déterminer les mesures à prendre pour améliorer la performance énergétique d’un bâtiment.

En effet, lorsque vous souhaitez acheter un logement neuf ou en rénover un existant, vous pouvez demander à votre accompagnateur rénov local d’effectuer un audit énergétique afin de vérifier la performance du bâtiment et les possibilités qui s’offrent à vous pour réaliser des travaux.

L’objectif principal de ce type d’expertise est de fournir aux futurs acquéreurs, locataires ou propriétaires une estimation précise des économies potentielles qu’ils pourraient réaliser grâce à une rénovation thermique.

Réaliser un audit énergétique RGE : en quoi consiste-t-il ?

L’audit énergétique RGE est l’une des étapes essentielles de la démarche RGE. Il permet de réaliser une étude sur les consommations et besoins en termes d’énergie des bâtiments et d’obligations au titre du contrat d’efficacité énergétique (CEE).

L’objectif est d’identifier les points forts et faibles du fonctionnement du bâtiment afin d’y apporter des solutions adaptées à son mode de fonctionnement.

Lorsque vous passez par un expert titulaire du label RGE pour réaliser votre audit énergétique, celui-ci va procéder à un court diagnostic avant tout changement pour s’assurer que cette mesure soit justifiée par la performance globale de l’opération et non pas seulement par son impact financier.

Ce diagnostic sert à analyser en profondeur votre projet, qu’il s’agisse de travaux neufs ou rénovés (cas général), afin que le conseiller puisse le développer à partir des critères retenus par l’État : il doit vous conseiller gratuitement sur votre dossier, vous proposer plusieurs solutions alternatives de travaux de rénovation énergétique.

L’audit énergétique RGE : à qui dois-je le transmettre ?

Pour le contrat de rénovation énergétique, vous devez transmettre une copie du rapport d’audit énergétique RGE ou sa décision, ainsi que l’ attestation de performance énergétique.

Pour le contrat de travaux neufs et pour les travaux existants, il n’est pas nécessaire de transmettre l’attestation de performance car celle-ci figurait déjà dans votre dossier.

Conclusion

Vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation énergétique dans votre maison ? Pour pouvoir en bénéficier au maximum, la première étape consiste à passer un audit énergétique RGE.

Ce document permet de mesurer le niveau de performance énergétique de votre logement et d’identifier les améliorations à apporter pour enfin dépenser moins.

Travaux