Comment bien choisir des chaussures de sécurité ?

Les chaussures de sécurité font partie des normes de sécurité que toutes les entreprises concernées doivent respecter. Ils permettent aux ouvriers et aux professionnels de travailler en toute sécurité sans pour autant renoncer au confort. Vu son caractère indispensable, nous vous proposons ce guide pour vous aider à choisir le bon équipement selon votre fonction et votre environnement de travail.

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir ses chaussures de sécurité

Pour choisir la chaussure de sécurité adaptée à votre fonction, vous devez tenir compte de plusieurs critères. Le prix vous permettra d’évaluer la qualité du produit et de la garantie que vous avez. Cependant, le prix est un point déterminant, mais il n’est pas le plus important. Si vous ne voulez pas dépenser une fortune, vous pouvez trouver des chaussures de sécurité pas cher sur ce site. Le rapport qualité-prix est très satisfaisant.

A lire également : Quel garage de jardin choisir ?

Ensuite, prendre en compte la question de sécurité des personnes liées à la classe de protection, le confort, l’esthétique ainsi que la forme et les matières utilisées pour fabriquer ladite chaussure.

Si vous travaillez en Europe par exemple, vous devez vous assurer que les paires que vous choisissez portent le marquage CE. De même, vous devez vérifier que les chaussures répondent parfaitement aux normes de sécurité en ce qui concerne les risques liés à votre activité. À cet effet, c’est la norme EN ISO 20345 : 2011 qui définit les critères des chaussures de sécurité en fonction des protections à prendre en compte. Mais attention ! Il ne faut absolument pas confondre « chaussure de travail », « chaussure de sécurité » et « chaussure de protection ».

A voir aussi : Comment bien conserver sa plomberie durant l'hiver ?

Ainsi, pour choisir vos chaussures, il faut surtout tenir compte des différences liées à la présence d’un embout de protection :

  • un embout de protection résistant à un choc de 200 joules pour les chaussures de sécurité EN ISO 345 ;
  • un embout de protection résistant à un choc de 100 joules pour les chaussures de protection EN ISO 346 ;
  • une absence d’embout de protection pour les chaussures de travail EN ISO 347.

En général, les principaux critères de choix sont la matière, le type de protection, les normes et le confort.

Pourquoi porter des chaussures de sécurité ?

Selon des études, les blessures aux pieds représentent 7 % des parts de lésion des accidents du travail. C’est pour cela que l’employeur doit fournir, entretenir et remplacer au besoin les chaussures de sécurité des employés. Dès lors que les salariés doivent circuler ou travailler dans des zones à risques, ils doivent porter ces chaussures. Si ce n’est pas le cas, l’inspection est en droit de sanctionner le chef chantier.

Par ailleurs, les chaussures de sécurité permettent de protéger les pieds de l’utilisateur tandis que les chaussures ESD permettent de protéger le porteur des composants électriques et des décharges électrostatiques. L’idéal est de vérifier le Code de travail de votre pays. Mais généralement, la loi impose toujours le port de chaussures de sécurité dans tous les environnements à risque.

Quelles chaussures de sécurité choisir ?

Le choix d’une chaussure de sécurité va dépendre en majeure partie du niveau de protection dont vous avez besoin. Ensuite, vous devez tenir compte des critères esthétiques, de confort et de prix. Généralement, les chaussures qui répondent aux normes EN ISO 20345:2011 peuvent résister à une énergie de 200 joules parce qu’elles sont équipées d’embout anti-écrasement. Toutes les chaussures de sécurité doivent au minimum être antidérapantes sur des sols lisses ou gras en milieu industriel. Les semelles doivent pouvoir résister aux hydrocarbures. Éventuellement, vous pouvez vérifier si les semelles sont anti-perforation (si vous intervenez dans les ateliers mécaniques), antistatiques (si l’atelier est sensible aux décharges électrostatiques) ou ignifuges (pour un atelier de soudure). De même, les chaussures doivent présenter une bonne résistance à l’abrasion afin d’éviter une usure précoce.

Une fois les types de protection déterminés, il faut s’assurer que les chaussures soient les plus confortables possible pour leurs utilisateurs. Ainsi, il faut définir si les salariés préfèrent les chaussures basses ou les chaussures montantes. En connaissant leurs préférences, vous pouvez décider si les chaussures doivent être en cuir, en tissu ou en polymères pour assurer une bonne étanchéité. Le poids de la chaussure de sécurité va fortement dépendre de la matière choisie. Plus les matières sont légères, plus les chaussures sont confortables. N’oubliez surtout pas de prendre en compte le type de matériau utilisé pour l’embout de protection.

En règle générale, il existe des pointures standard pour les chaussures de sécurité, mais vous devez éviter les pointures inférieures. Si vous voulez améliorer l’expérience de l’utilisateur, vous pouvez ajouter aux chaussures des chaussettes de sécurité. Par conséquent, les principales protections sont : anti-perforation, ignifuge, antistatique, antidérapante et anti-abrasion.

Quel type de chaussures choisir pour son environnement de travail ?

Les chaussures de sécurité sont indispensables dans tous les secteurs d’activité présentant des risques de blessures au niveau du pied. C’est pour cette raison vous devez déterminer le type de blessures en fonction de votre environnement de travail :

  • Pour les travaux en extérieur ou en intérieur comme les chantiers ou les mines, il est conseillé d’utiliser les chaussures de type S3. Si vous devez régulièrement évoluer en milieu inondé, le S5 est à privilégier.
  • En règle générale dans les industries agroalimentaires, le travail s’effectue dans un environnement sec et en intérieur. Dans ce cas, vous pouvez choisir des chaussures de sécurité de type S1 ou S1P au cas où il y aurait des risques de perforation des semelles. Selon la catégorie de revêtement des sols, vous devez prévoir au besoin une protection antidérapante de type SRB ou SRA, ou une semelle isolée contre la chaleur ou le froid.
  • Pour les laboratoires, notamment dans les industries chimiques, il faut prévoir des chaussures de sécurité pour prévenir les risques liés aux produits utilisés. Dans ce cas, les chaussures de type S1 ou S2 sont à privilégier s’il y a des risques d’aspersion.
  • Dans l’industrie automobile, les chaussures doivent répondre à des risques spécifiques comme ceux liés aux postes de soudure. Alors, il faut utiliser des chaussures de type S1.

En ce qui concerne les ateliers, les chaussures de type S1 ou S1P suffisent pour apporter la protection nécessaire.

Travaux