Le montant du PTZ

Le PTZ ou plus précisément le prêt à taux zéro est un crédit mis en place pour permettre aux ménages d’avoir leur propre maison ou appartement. Il concerne plus les biens neufs, mais vous pouvez quand même l’avoir si vous choisissez un bien dans l’ancien avec des travaux. Il est à noter que le montant de ce prêt est variable selon les zones et aussi en fonction de la taille du foyer.

Les conditions d’obtention du PTZ

A lire également : Défiscalisation : comment profiter du dispositif Censi-Bouvard

Vous pourrez profiter jusqu’en 2022 pour l’achat d’un bien neuf ou d’un bien ancien avec des travaux. Ce n’est pas l’unique condition d’obtention de ce PTZ. L’établissement bancaire auprès duquel vous faites votre demande se penchera également sur la localisation du bien. Comme pour tout autre crédit, le banquier vérifiera également votre niveau de revenu, notamment les revenus du foyer ainsi que le nombre d’occupants.

Vous ne pouvez espérer avoir ce PTZ pour couvrir un investissement locatif. En effet, ceci est clairement indiqué dans le contrat du prêt : vous ne pourrez louer le bien acheté et financé par ce prêt à taux zéro durant les six premières années.

A lire aussi : Qu’est-ce que le prêt viager hypothécaire ?

Combien peut-on espérer de ce prêt ?

Pour la demande de ce prêt à taux zéro, vous ne pourrez pas directement avoir la somme que vous demandez. En effet, son montant est plafonné et il dépend particulièrement du type et de l’emplacement du bien ainsi que le nombre de personnes qui occuperont le logement. Dans tous les cas, vous pouvez espérer avoir jusqu’à 40% du montant total de l’acquisition hors frais de notaire.

Si le bien que vous avez choisi se trouve en zone A bis, A et B1, vous pouvez espérer un montant allant jusqu’à 40%, mais ceci sera limité à 20% si la maison ou l’appartement se trouve en zone B2. Les indications ci-dessus concernent les biens neufs. Pour vous donner une idée précise, sachez qu’un couple peut avoir un crédit de 84 000 euros si le logement à acquérir se trouve en zone A et A bis. Pour une famille de quatre personnes, ce montant peut aller jusqu’à 120 000 euros si le bien se trouve dans les mêmes délimitations.

 

Immo