Comment soigner une haie de laurier ?

Vous avez des lauriers dans votre jardin et vous vous demandez comment en prendre soin ? La haie de laurier (laurier palme) est idéale pour bien séparer les espaces et occulter de manière harmonieuse. Dans cet article, nous vous disons tout ce que vous devez savoir sur l’entretien d’une haie de laurier palme tout au long de l’année : environnement de pousse, taille, plantation, soin, maladies, etc. Suivez le guide !

Haie de laurier palme : une persistante favorite

Bien différent du laurier sauce, du laurier tin et du laurier rose, le laurier palme est idéal en haies, au jardin. Cette plante sépare et occulte bien les espaces, grâce à son aspect touffu apprécié des jardiniers. Attention : cette plante est également appelée laurier cerise et reste une plante toxique pour les humains et certains animaux.

A lire en complément : Comment rendre son jardin plus verdoyant ?

Le laurier palme ou laurier cerise (Prunus laurocerasus) fait partie de la famille des Rosacées et peut atteindre les 5 mètres de hauteur une fois bien développé. Cet arbuste, disposé en haies ou en sujet isolé, apprécie l’ensoleillement et la mi-ombre, ainsi qu’un sol ordinaire. 

Les haies de laurier palme s’accommodent ainsi plutôt bien au jardin, dans tous types de sols excepté un sol très  rocailleux ou argileux. Le laurier palme fleurit au mois d’avril et possède un feuillage persistant, ce qui en fait un favori pour constituer des haies rapidement et simplement.

Lire également : Astuces pour réussir l’installation d’un potager bio

La haie de laurier palme est caractérisée par son feuillage très vert et son extrême facilité d’entretien. Cette haie fait partie des plantes à croissance rapide, ce qui fait d’elle une plante recherchée et très classique au jardin. Plantez un laurier palme près d’une route passante et vous bénéficierez d’une bonne isolation phonique mais aussi visuelle.

Comment planter un laurier palme et faire une haie ?

Vous avez envie de constituer une haie de laurier palme au jardin ? Rien de plus simple ! Du mois d’octobre au mois de mars, il est possible de mettre ces plantes en terre pour leur donner le temps de développer un système racinaire sain durant l’hiver.

Afin d’avoir une haie d’environ 2 mètres de hauteur, chaque plante doit être mise en terre en respectant un espacement entre les pieds. On conservera une distance de 60 cm à 1 mètre entre chaque pied de laurier palme, afin de leur permettre de s’élever tout en restant dense.

Une fois que vous avez récupéré votre laurier palme ou vos divers plants en pépinière, laissez-les tremper (en motte, sans la casser) dans de l’eau pendant une heure au moins. Creusez un trou d’un bon diamètre (environ 80 cm de profondeur).

Les parois des trous doivent être ameublies : formez des cuvettes, apportez un peu de terreau et d’engrais. Ceci apportera suffisamment de nutriments et de minéraux à vos lauriers en haie. Placer les plantes au centre de ces cuvettes : le collet de vos plantes doit atteindre le niveau de la surface. Recouvrir de mélange de terre et terreau. 

Les sujets devraient pousser relativement vite et vous isoler de la vue et du bruit.  

Conseils d’entretien d’une haie de laurier palme

Une fois votre haie de laurier palme en place, sachez qu’un entretien régulier est nécessaire afin de favoriser une repousse forte et une densification du feuillage. Un feuillage dense permet d’isoler phoniquement, de manière qualitative, avec un vrai mur végétal (haie). L’entretien d’une haie de laurier palme se fait de la manière suivante :

  • La taille de la haie de laurier palme se fait une fois par an ;
  • L’arbuste / la plante ne craint pas la taille franche : elle renforce le laurier palme ;
  • La taille de la haie se fait au printemps de préférence, pour encourager la croissance rapide du sujet ;
  • La taille peut aussi se faire à l’automne : la sève descend, ce qui va ralentir la croissance de l’arbuste.

Conseils pour tailler vos haies de laurier

Pour bien tailler un laurier palme / laurier cerise, vous devez d’abord supprimer les rameaux morts ou abîmés. Les branches doivent être coupées à la base avec un sécateur propre et désinfecté.

Si vous ne savez pas trop comment tailler votre haie de lauriers, il est préférable de les laisser plus larges que l’idée que vous en avez à l’origine. Vous pourrez toujours reprendre la taille une fois que le premier passage est effectué.

Munissez-vous d’un taille-haie, d’un grand sécateur et de cordeaux qui vous serviront à tailler bien droit. La taille des lauriers en haies se fait de bas en haut, afin de rester en sécurité mais aussi d’avoir la main sur l’aspect de votre haie.

Rabattez les branches de 30 à 40 cm chaque année : les jeunes pousses se développeront d’autant mieux. Ajoutez de l’engrais tous les 3 ans afin de permettre à votre haie de lauriers de continuer sa croissance. Paillez le pied de votre laurier si les hivers sont rudes.

Rappelons qu’il est interdit de jeter les branchages de laurier en forêt, étant donné que la plante se marcotte très facilement et peut ensuite asphyxier les sols. Brûlez vos branchages suite à la taille ou déposez-les en déchetterie.

Quelles maladies pour le laurier palme ?

Le laurier peut tout à fait attraper des maladies, comme n’importe quel arbuste. En temps normal, le laurier palme est relativement résistant, mais peut toutefois se faire attaquer par les pucerons et autres parasites.

Les pucerons sont reconnaissables : de petits insectes vert clair sont présents sur l’intérieur du feuillage de vos haies de lauriers. 

Pucerons et parasites

Pour soigner votre haie de lauriers, diverses manières sont possibles – les pucerons doivent être éradiqués. Les plantes faibles parmi les sujets de votre haie de laurier sont les plus vulnérables. Les pucerons se manifestent surtout lorsque le laurier se situe en période végétative (printemps, début été). 

Pour bien traiter une haie de lauriers, n’ayez crainte et suivez les gestes suivants : évitez d’employer des produits et traitements chimiques pour soigner vos lauriers. Avec une simple eau savonneuse, il est possible de se débarrasser de nombreux problèmes d’arbustes. 

Faites fondre 150 g de savon râpé dans de l’eau (1 litre). Ajoutez-y 1 cuillère à soupe d’huile et versez dans un pulvérisateur. Pulvérisez régulièrement sur le feuillage. Une autre solution consiste à déposer des coccinelles, friandes de pucerons, sur le feuillage. Vous pouvez aussi pulvériser du purin d’orties ou de fougères pour lutter contre ce fléau.

Criblures sur le feuillage

Ces petits soucis fréquents peuvent être dus à des attaques bactériennes, fongiques ou non parasitaires. Le fait de planter un laurier palme en terrain argileux peut asphyxier les racines et avoir des conséquences sur le feuillage.

Afin de réduire ces effets néfastes, des apports de carbonate de calcium ou de nitrate de calcium peuvent être faits. Il est également déconseillé de tailler les lauriers palmes durant les périodes propices au développement de la bactériose.

Certaines criblures du feuillage peuvent aussi être dues à des attaques bactériennes (Pseudomonas Syringae Pv Syringae), qui arrivent par temps orageux alternant avec des épisodes de chaleurs intenses. Pour pallier ce souci, il est possible d’utiliser du cuivre, mais avec parcimonie, toutefois. Le cuivre ralentit la croissance du laurier palme.

Oïdium et origine fongique

Enfin, l’origine fongique des maladies du laurier palme sont aussi fréquentes : oïdium, champignons tels que Coryneum beijerinckii, Stigmina carpophila, Microgloeum pruni, etc. 

Évitez de soigner votre laurier aux fongicides classiques : certains sont interdits depuis le 1er janvier 2019. Essayez plutôt des recettes naturelles à l’eau, à l’huile d’olive et au bicarbonate de soude : dans 1 litre d’eau, versez une cuillère à soupe d’huile d’olive ainsi qu’une cuillère à soupe de bicarbonate de soude. Versez le tout dans un contenant avec pulvérisateur. Pulvérisez une fois par semaine sur le feuillage de vos lauriers palmes.

Une fois votre laurier traité contre l’oïdium, de manière naturelle, surveillez l’arbuste et pensez à évacuer toutes les feuilles tombées au sol. En effet, celles-ci peuvent se marcotter facilement et pérenniser le problème. Un climat chaud et humide favorise l’apparition des maladies du laurier : l’emplacement de votre haie de laurier doit aussi être réfléchi.

Dépérissement du laurier palme / laurier cerise

Votre laurier palme semble dépérir ? Si vous avez bien suivi les conseils de taille, d’apport d’engrais et de soin et que malgré tout votre haie de laurier semble dépérir à vue d’œil, il peut être efficace de tailler de manière très franche afin de favoriser une ultime reprise. Des mesures préventives de traitement des feuilles à la bouillie bordelaise sont aussi préconisées.

Il se peut aussi que la haie de votre jardin soit trop âgée et qu’elle ait besoin d’être renouvelée, au bout d’une trentaine d’années. Si vous pensez que votre laurier est atteint de la maladie du plomb, alors la seule solution est d’éliminer les arbustes malades. Parfois, c’est en effet la seule solution logique et efficace pour empêcher toute propagation.

Le laurier palme ou laurier cerise : une haie coriace

La haie de laurier palme ou laurier cerise reste l’une de nos haies préférées au jardin. Un mur végétal simple et efficace de ce type peut facilement vivre et se développer pendant une trentaine d’années. En apportant du soin, un engrais annuel et de la paille, votre haie devrait pouvoir vous accompagner et embellir votre extérieur quelques années.

Jardin
Show Buttons
Hide Buttons