Le pavage carrossable

L’entrée de votre maison ou de votre garage est un lieu de passage qui doit être esthétique et fonctionnel. Aussi, il est nécessaire qu’il soit suffisamment résistant et qu’il fasse bonne impression. Principalement, le choix du bon revêtement de sol dépend des exigences personnelles. Ainsi, en fonction de la stabilité, l’aspect et autres, l’on opte souvent facilement pour le pavage carrossable. Comment se fait alors ce pavage carrossable ? Découvrez dans cet article, les étapes à suivre pour y aboutir.

Pavage carrossable : qu’est-ce que c’est ?

En effet, l’on parle souvent de pavage carrossable lorsqu’il s’agit de poser des pavés sur une allée carrossable. Ainsi, ce sont des pavés dont l’épaisseur et le format permettent le passage des véhicules légers. Pas seulement cela, mais également le passage des véhicules lourds comme les camions.

A voir aussi : 3 tendances fenêtres et baies vitrées pour 2021

Les pavés carrossables offrent divers avantages comme le large choix de coloris et matières, la durabilité… Un pavage carrossable est en fait un pavé ayant une épaisseur conséquente supérieure ou égale à 6 cm. Ce, pour le passage des véhicules légers et supérieure ou égale à 8 cm pour le passage des véhicules lourds de plus de 12 tonnes.

Poser ces pavés est relativement simple à faire. Cependant, cela exige une certaine précision.

Lire également : Vitre sans tain : quel vitrage pour voir sans être vu ?

Posage du pavé carrossable : commencez d’abord par préparer le sol

Pour la préparation du sol, réalisez un décapage à la main ou mécanique. Mettez à la suite, une couche de calcaire que vous devez cylindrer. Attention ! Cette étape préparatoire n’est pas à négliger. Vous pouvez avoir un joli rendu si elle est mal réalisée, mais cela ne durera pas vraiment. Voici donc quelques conseils pour mieux réussir.

Couche de calcaire

Généralement, il est mis une épaisseur de calcaire de 10 à 20 cm. Toutefois, sachez que l’excavation pourrait être irrégulière avec des profondeurs plus ou moins importantes à certains endroits. Ainsi, à la place d’une couche de calcaire, vous pouvez mettre plusieurs couches de calcaire.

Utilisez une grave ferraillée pour plus de solidité 

Pour les passages lourds, vous pouviez utiliser une grave de ciment ferraillée étant un mélange de ciment et de calcaire. Pour alors mettre en œuvre la grave ferraillée, il faudrait mettre une couche de calcaire, un treillis soudé. Mettre encore une seconde couche et un coup de cylindre.

Délimiter l’espace de travail 

Pour délimiter la zone de travail, vous pouvez utiliser un système de cordeaux. Ce, en mettant de l’espace entre les pieux tous les 3 mètres.

La pente et les aménagements 

Lorsque vous vouliez préparer le sol, vous pouvez anticiper d’emblée la pente pour évacuer l’eau pluviale. Il ne faut pas avoir peur de forcer la pente puis d’aller un peu en dessus des 1 %. En fait, sachez que le pavé est relativement rugueux et retient beaucoup l’eau. Dès que vous aviez bien préparé le terrain, vous pouviez passer à la pose du pavé carrossable.

Passez ensuite à la pose du pavé carrossable 

En effet, vous avez la possibilité de réaliser la pose du pavé carrossable de plusieurs manières. Il peut s’agir d’une :

  • Pose sur mortier : cette manière de faire le pavage carrossable consiste en fait à faire couler un mortier maigre en premier lieu. Après cela, il faudrait que vous scelliez en second lieu les pavés.
  • Pose sur le sable : celle-ci consiste à mettre les pavés sur un lit de sable. Notez qu’elle est adaptée particulièrement aux pavés naturels ayant une forme irrégulière. Il est plus facile de régler les blocs lorsque le support est sableux. Celle-ci est également adaptée à un pavé carrossable.
  • Pose collée sur un support en béton : cette troisième pose du pavé carrossable consiste à coller le pavé avec du mortier colle. Ce, sur une dalle en béton. Elle est en principe adaptée aux pavés en béton ou pierre reconstituée dont l’épaisseur est régulière.

Pour que vous sachiez ! La technique convient très bien aux petites surfaces. Néanmoins, elle pourrait vite devenir chère dans le cas où la zone de recouvrement serait trop vaste.

Drainez enfin les eaux de pluie en prévoyant le temps de posage du pavé carrossable

La dernière étape concerne le drainage des eaux de pluie. Pour cela, il faut que vous utilisiez un caniveau ou encore un pavé ayant une épaisseur supérieure.

La pose d’un pavé carrossable requiert un certain temps que certains ne prévoient pas souvent. En effet, un professionnel installe dans la journée, jusqu’à 2000 pavés. Cela représente alors une superficie de l’ordre d’une vingtaine de mètres carrés par jour.

Par conséquent, si vous vouliez chiffrer votre projet, il ne faudrait pas hésiter à faire la demande d’un devis estimatif gratuit.

Habitat