Quels sont les critères de qualité des granulés de bois ?

Le bois est, par excellence, une matière à combustion des plus utilisées en France. Qu’il soit réduit en forme de copeaux ou découpé en morceau, son usage n’en demeure pas moins important. Plus encore, le bois est utilisé comme combustible sous une autre forme. Celle des granulés ou des pellets. Cette forme d’utilisation est tout aussi répandue et répond à un certain nombre de critères de qualité. Quels sont donc les critères permettant d’apprécier la qualité des granulés de bois ? Ce guide vous en apprend davantage.

Taux d’humidité inférieur à 8%

Avant d’utiliser du bois pour de la combustion, le premier détail sur lequel s’attarde tout utilisateur est le taux d’humidité. À proprement parler, un bois n’est utilisable pour le feu, que lorsqu’il est sec. Et ce principe est applicable aux pellets de bois. Les granulés ne seront utilisables, que lorsqu’ils sont bien secs. Pour ainsi dire, que le caractère sec des granulés est le gage de leur qualité.

A lire en complément : Est-il obligatoire d’avoir une assurance habitation ?

D’un autre côté, les experts en bois et combustion ont établi une règle mettant en rapport l’humidité et la qualité des pellets de bois. Selon cette règle, les pellets ou granulés de bois sont jugés de bonne qualité pour la combustion sur une seule condition. Leur taux d’humidité doit être inférieur à 8%.

Pouvoir calorifique supérieur à 4,7 kWh/kg

Généralement, lorsqu’il est question d’un combustible, quelques notions liées à la combustion font leur apparition. Parmi elles, se trouvent celle du pouvoir calorifique. Encore appelé chaleur de combustion, il s’agit d’un paramètre utilisé pour apprécier la quantité de chaleur lors d’une réaction de combustion. Ceci dit, en tant que combustible, le bois possède son pouvoir calorifique propre, et ce, indépendamment de son type.

A lire aussi : Repensez votre aménagement avec un architecte d'intérieur

De la même façon, les granulés de bois possèdent un certain pouvoir calorifique, selon la fabrication. Ce pouvoir calorifique est considéré comme un critère déterminant dans leur qualité. Et selon toute vraisemblance, des granulés de bois ayant un pouvoir calorifique supérieur à 4,7 kWh/kg sont ceux de bonne qualité.

Faible teneur en poussière

Toujours dans les critères d’identification de granulés de bois de qualité, figure un troisième élément. La teneur en poussière. Ce critère est tout aussi important que les deux précédents, car permet de mettre en évidence le niveau de dégradation des granulés. Plus la teneur en poussière sera élevée, plus la dégradation sera accélérée lors de la combustion.

Cela dit, pour mesurer la teneur en poussière, il importe de bruler une certaine quantité de granulés. Après la combustion, si un dépôt supérieur à 0,5% s’accumule dans le foyer, alors les pellets de bois ne sont pas de qualité. Le principe de teneur en poussière sera, dès lors : des granulés de bois avec un dépôt inférieur à 0,5% après combustion sont de qualité.

Tests et certifications

Pour finir avec les critères de qualité des granulés de bois, les tests et les certifications sont les derniers recours. En effet, après fabrication, les granulés de bois sont soumis à des tests dans toute usine de renommée. Ces tests représentent des essais de laboratoire permanents et ont pour but de certifier et d’attester de la qualité des pellets de bois.

Une fois soumis aux divers tests (teneur en humidité, dureté, teneur en poussière, pouvoir calorifique, etc.), les granulés de qualité reçoivent une certification. Plus précisément, il sera question de granulés de bois certifiés NF biocombustibles solides et DINplus.

Habitat