Comment reduire sa facture de chauffage ?

Selon les chiffres du ministère de la Transition Écologique, les ménages français ont dépensé en moyenne 1 602 € en énergie pour leur logement en 2019. Depuis, les soubresauts engendrés par la crise sanitaire et la reprise de l’activité économique mondiale, à laquelle est venue se cumuler les derniers rebondissements géopolitiques sur la scène internationale, les prix de l’énergie subissent une flambée massive. Ainsi, nul doute que depuis ces événements, la part du budget des ménages consacrée au chauffage de leur habitation aura observé une augmentation notable. Pour pallier cette situation, le nombre de ménages qui entreprennent des travaux de rénovation et d’optimisation énergétique de leur logement ne cesse de croitre, ces derniers profitant des différentes aides et subventions accordées dans ce cadre par les pouvoirs publics et les collectivités. Dans cet article, découvrez les moyens qui se présentent à vous pour réduire les coûts engendrés par le chauffage de votre foyer. 

Faire appel à un professionnel agrée RGE pour avoir accès aux aides de l’état

Si vous envisagez de procéder à des travaux d’isolation ou de faire l’acquisition d’un système de chauffage plus performant et de profiter au passage de la prime énergie, il faut s’assurer que l’artisan qui effectuera les travaux dispose de l’agrément RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). En plus de vous donner accès à ces aides, si vous et les travaux engagés y sont éligibles, faire appel à un professionnel disposant de cette qualification vous donnera des garanties de qualité et vous évitera bien des mauvaises surprises à l’issue des travaux. Utilisez ce lien si vous souhaitez en savoir plus sur la prime énergie E.Leclerc

A découvrir également : Maison : pourquoi et comment garder son logement propre ?

Faire effectuer un diagnostic de performances énergétique pour le bâtiment concerné

Avant d’engager de quelconques travaux, votre technicien effectuera au préalable un diagnostic pour évaluer les sources de déperdition thermique au sein de votre logement.  Cela permettra de déterminer quelles sont les zones ou agir en priorité, de détecter les éventuelles fuites d’air et de définir si l’isolation doit être améliorée ou renouvelée ainsi que votre système de chauffage.

A lire également : Comment traiter des piqûres de punaise de lit ?

La priorité : s’assurer de disposer d’une isolation performante

Avant même d’envisager d’acquérir une chaudière neuve et performante ou une pompe à chaleur, il faut d’abord s’assurer que la qualité de l’isolation est optimale. Cela permettra de réduire sensiblement la consommation d’énergie, ce qui améliorera la qualité de vie des occupants du logement. Cette amélioration fera sentir ses effets en hiver où l’on pourra rester au chaud, mais également en été, lors duquel notre nouvelle isolation conservera la fraicheur dans la maison pendant les périodes de fortes chaleurs. Cela concerne le toit, le plancher et les cloisons, mais aussi les huisseries de vos portes et fenêtres, ces dernières devront d’ailleurs être remplacées par des modèles plus efficients en cas de vétusté. 

Installer un système de chauffage plus performant

Après avoir veillé à l’efficacité de votre isolation, vous pourrez envisager l’installation d’un système de chauffage plus performant, offrant un meilleur rendement énergétique. Pour augmenter ce dernier, il peut être judicieux de lui adjoindre un système de pompe à chaleur qui démultipliera ses performances.

Habitat